Revue de presse

Maxime Rouquet, membre historique du Parti Pirate, ne mâche pas ses mots

Maxime Rouquet, membre historique du Parti Pirate, ne mâche pas ses mots

Mardi 27/11/2012 - Par Robin D'Angelo

Maxime Rouquet n'est pas démonté par la question oppressive du rédacteur en chef qui lui demande : "Vous-même, vous avez donné un long entretien à Novopress, le site du Bloc Identitaire. Ce n’est pas gênant d’avoir la même conception de la démocratie que ces gens-là ?"

Source : StreePress du 27 novembre 2012
par Robin D'Angelo

Extraits :
Le grand public a entendu parler du Parti Pirate pendant les élections législatives, vous avez présenté plus de 100 candidats, vous étiez une des attractions des médias… Comment ça va, 6 mois après cette célébrité soudaine ?
Aujourd’hui, on essaie de développer un travail de fond. On a réussi ce pari, avec très peu de moyens financiers et aucun permanent, d’avoir une visibilité importante. On a fait ce pari de présenter plein de candidats en leur disant « faites une campagne avec 0 euro » et ça a marché : on a réussi à avoir un écho médiatique important. Maintenant il faut développer des propositions, des idées. Il y en a plein sur nos forums mais il faut les synthétiser.
...
Si je vous donne ce masque d’Anonymous, est-ce que vous acceptez de le mettre ?
Oui. On approuve la plupart du temps les actions d’Anonymous. La grosse différence entre Anonymous et le Parti Pirate, c’est qu’Anonymous est un mouvement de protestation, avec des manifestations en ligne, alors que le Parti Pirate a vocation à proposer des lois pour arrêter les abus que dénoncent les groupes d’Anonymous. On est complémentaire.

Vous préférez le clivage « droite/gauche » ou le clivage « 1 % vs 99 % » pour reprendre le célèbre mot d’ordre des indignés ?
On essaie de se tenir en dehors du débat droite/gauche. Ce qui est intéressant avec les indignés, c’est que ce n’est pas récupéré par une mouvance politique. Les grands enjeux ne sont plus tant dans des rapports gauche/droite mais dans le rapport à l’évolution du monde, aux échanges entre les pays, les continents… Il y a un accord entre les grands partis de droite ou de gauche sur ces questions, et ce ne sont pas forcément les positions sur lesquelles sont les membres du Parti Pirate. Oui, « 1% VS 99% » ça se rapproche.

Vous croyez encore à la démocratie représentative ?
La démocratie représentative ne répond plus à un certain nombre de choses, elle n’est pas efficace. On conteste ce système. En même temps on ne veut pas basculer dans la démocratie directe, puisque tout le monde n’a pas les moyens de participer à tous les débats. On réfléchit à des théories comme la démocratie liquide où tout le monde peut participer sur les thèmes qui l’intéressent et en même temps déléguer son pouvoir de citoyen ou d’adhérent du Parti Pirate à un autre membre de la plateforme.
Le but premier du Parti Pirate ce n’est pas de prendre le pouvoir

Vous intéressez aussi beaucoup l’extrême-droite radicale, toujours très à la pointe quand il s’agit de dénoncer la confiscation de la démocratie par les élites. Vous-même, vous avez donné un long entretien à Novopress, le site du Bloc Identitaire. Ce n’est pas gênant d’avoir la même conception de la démocratie que ces gens-là ?
Pour l’interview au site de Novopress, j’avais répondu à un journaliste et je n’avais pas fait attention à l’organe de presse. Je ne suis pas sûr que je l’aurais fait, autrement. On défend des idées qui peuvent être très proches d’idées de l’extrême-droite sur certains points. En même temps, on n’est pas du tout dans la même optique. À la dernière AG, on a voté une mesure sur les frontières de l’Europe. On est dans une réflexion où on ne veut pas s’enfermer en France, dans des traditions, des valeurs… Nos valeurs, ce sont plus les droits de l’homme. On critique l’Europe des partis de gouvernement, mais on ne veut pas casser ce mouvement qui doit absolument se produire. On veut construire une Europe qui serait plus démocratique.

Ressources connexes

Nous contacter

Vous désirez obtenir une information d'ordre général ? Donner un peu de votre temps libre ? Offrir une aide matérielle ? Nous soutenir financièrement ? Rencontrer un cadre ou poser une question à la direction ?

Nous écrire

Bloc Identitaire
BP 13
06301 Nice Cedex 04 - France
Email : contact@bloc-identitaire.com

Nous rencontrer

Rencontrer un cadre

À propos

Le Bloc Identitaire - Mouvement Social Européen est né de la rencontre de militants issus de parcours politiques divers mais partageant tous le même rejet du système dominant.